Forum général du module 1

Peut-on faire un parallèle entre les GAFAM et le tabac ?

Peut-on faire un parallèle entre les GAFAM et le tabac ?

par Pierre-Yves Gosset (user),
Nombre de réponses : 20

J'ai une question qui fait débat dans l'association Framasoft que j'aimerai vous soumettre.

Je présente souvent les GAFAM comme des entreprises toxiques. Et je fais souvent le parallèle avec l'industrie du tabac :

  • au départ (et jusque dans les années 70) la cigarette était vendue comme un "produit de santé"
  • c'est une industrie qui pratique le lobbying à large échelle
  • quand on fume, on intoxique aussi les autres (quand on utilise Gmail, on met aussi la vie privée des autres en danger)
Mais comme toutes les comparaisons, elle a ses limites (notamment, on ne peut pas dire que les GAFAM donnent le cancer)

Vous, vous en pensez quoi ?
En réponse à Pierre-Yves Gosset (user)

Re: Peut-on faire un parallèle entre les GAFAM et le tabac ?

par Maxime Frieh,
image intéressante, beaucoup de points à développer, qui a le mérite de faire réfléchir, c'est un peu le but de tout ça non ? :-)
En réponse à Maxime Frieh

Re: Peut-on faire un parallèle entre les GAFAM et le tabac ?

par Annick SIMON,
Bonjour,
En fait c'est un peu comme avec toutes les technologies, plus ou moins sophistiquées sorties de l'imagination humaine: on peut en faire le meilleur et le pire!
Depuis le couteau jusqu'au nucléaire... en passant par le numérique...
Et c'est un peu pour cela que je suis ici: le pire est en train d'arriver... occultant complètement le meilleur...
En réponse à Pierre-Yves Gosset (user)

Re: Peut-on faire un parallèle entre les GAFAM et le tabac ?

par Salome Dibi,
Bonjour,

J'ai beau être très consciente des enjeux depuis environ 2 ans, techniquement je n'arrive toujours pas à me passer de Google et bien d'autres outils privateurs. S'est pourquoi je souhaite suivre ce MOOC, espérant y trouver des réponses pratiques concrètes et abordables.
En réponse à Pierre-Yves Gosset (user)

Re: Peut-on faire un parallèle entre les GAFAM et le tabac ?

par Brigitte lareinedeselfes,
j'ai réussi à me défaire des Gafam bien plus facilement qu'avec le tabac . Même si avec FB j'ai eu plus de difficultés mais là c'est une addiction aux réseaux sociaux et j'ai trouvé de quoi compenser le manque ;)
En réponse à Pierre-Yves Gosset (user)

Re: Peut-on faire un parallèle entre les GAFAM et le tabac ?

par Cyrille Largillier,
Les points qui me semblent pertinents pour la mise en parallèle :
- présenter le produit comme quelque chose qui va aider
- répond à un moment donné à un besoin d'un utilisateur qui lui a été souvent artificiellement créé par du lobbyisme.
- des alternatives existences (CHATONS = vapoteuse ?)

Les points qui présentent une vraie différence :
- la dépendance aux GAFAM n'est pas une dépendance physique
- pas de conséquence sur la santé : la mise en danger des GAFAM est toute relative. Cela n'est pas une mise en danger physique
En réponse à Cyrille Largillier

Re: Peut-on faire un parallèle entre les GAFAM et le tabac ?

par Elji Eff,
"- pas de conséquence sur la santé : la mise en danger des GAFAM est toute relative. Cela n'est pas une mise en danger physique"

L'économie de l'attention peut très bien avoir des effets sur la santé. Si on capte l'attention (et donc le temps) des personnes on les empêche d'avoir une activité plus sportive.

De même, certaines interfaces sont faite pour générer de la dopamine (ARTE a d'ailleurs fait un documentaire éponyme à ce sujet) et des sensations de manque.

Facebook a mené des expériences sur l'impact de leur algorithme d'ordonnancement du mur sur l'état d'esprit d'une personne. En gros si ils mettent en avant des messages déprimant les personnes seront plus tristes. Quid de l'effet sur le long terme et/ou ciblé de ce genre de chose ? Facebook a démontré dès 2012 être capable d'influencer les élections américaines municipales en réduisant le taux d'abstentionniste de 4% sur un panel de 2 millions de cobayes (qui n'ont pas été avertis).

Le phénomène de bulle de filtre du moteur de recherche Google Search implique un renforcement du biais de confirmation. Ce qui peut mener certaines personnes à acquérir des croyances dangereuses pour leurs santé.

Et puis les salariés de Google ont fait grève car leurs travaux sont utilisés pour créer de l'armement.

En réalité je ne suis pas sûr que l'impact sur la santé d'une population ait été vraiment mesuré. Il y a peut être des thèses qui existent ceci dit.
En réponse à Pierre-Yves Gosset (user)

Re: Peut-on faire un parallèle entre les GAFAM et le tabac ?

par Eric Soudy,
Bonjour Pierre-Yves,
La comparaison à du sens, surtout quand on parle de dépendance aux écrans et pas seulement pour les plus jeunes. Cette dépendance est sur-activée par les GAFAM dans les sphères professionnelle et personnelle, d'ailleurs pour eux il semble qu'il n'y ai plus de frontière entre les deux.
En réponse à Pierre-Yves Gosset (user)

Re: Peut-on faire un parallèle entre les GAFAM et le tabac ?

par bat bat,
L'idée est intéressante, mais autant l'exemple est flagrant avec FB et Google, il l'est moins avec d'autres et beaucoup d'objections pourraient être émises.
Par exemple : "Microsoft est disponible gratuitement, c'est bien pour les gens qui n'ont pas de compétence informatique qui s’achètent un PC en grande surface et qui veut avoir accès au même choses que tout le monde.. où est le mal ? "
ou : "si Apple et Ms sont si mal que ça, pourquoi toutes les entreprises qui gèrent des milliards les utilisent quand même ? c'est bien la preuve qu'il n'y a pas de danger puisqu'ils sont assez riche pour se payer les meilleurs admins linux (d'ailleurs si les entreprises les plus riches préferent payer un OS c'est bien que c'est mieux, si ils pouvaient ne rien payer ils le ferait"
Le parallèle devient compliqué on fait le grand écart et on perd notre crédibilité.
Comparer les GAFAM avec quelque chose n'est pas évident car les entreprises qui la compose n'ont pas les même défauts.

Au final, peut-être vaut-il mieux ne pas faire de généralité ?
Certains Gafam s'enrichissent en revendant nos données personnelles alors que d'autres le font essentiellement en créant de la misère sociale.
Selon moi ce sont 2 choses différentes à combatte et selon les éthiques/convictions, leur importance est relative.

Personnellement j'aime beaucoup l'analogie du minitel 2.0 de Benjamin Bayard pour illustrer la puissance des GAFAM mais concrètement leur point commun est leur puissance et leur domination numérique ce qui reste relativement abstrait au quotidien et ne donne pas envie de changer toutes ses habitudes et son confort. (cette phrase est bcp trop longue, j’espère que l'idée reste là)

Le débat est tellement large.... heureusement que la voie est libre ! ^^
En réponse à bat bat

Re: Peut-on faire un parallèle entre les GAFAM et le tabac ?

par Fa Be,
Bat Bat,
Les produits Microsoft ne sont pas gratuits.
Le système windows pré installé sur les PC est payé par le client.
Les logiciels de la suite bureautique ne sont pas plus gratuits. Et de plus il faut payer pour faire évoluer une version acquise.
En réponse à Fa Be

Re: Peut-on faire un parallèle entre les GAFAM et le tabac ?

par bat bat,

Je me suis mal exprimé :

Quand le consommateur achète un pc (en grande surface) Windows est déjà installé dessus.
Il ne paie pas de supplément "visible" pour l'avoir.

En réponse à Pierre-Yves Gosset (user)

Re: Peut-on faire un parallèle entre les GAFAM et le tabac ?

par Fa Be,
Il me parait vrai que c'est une industrie qui pratique le lobbying.
Il me parait vrai qu'il y a intoxication de l'entourage.

Par contre c'est au niveau de la démarche initiale vers le "produit" où il me semble difficile de faire le parallèle.
Fumer est un geste "volontaire" pour transgresser, désobéir, faire comme les autres...
Subir les GAFAM n'est pas un acte volontaire au départ, c'est insidieux. La plupart des utilisateurs les ont rarement choisi, n'ont pas conscience d'alternatives voire non pas conscience du tout de les utiliser. De plus, la dimension technologique parait inaccessible et non maîtrisable.
bon voilà, j'espère être un minimum compréhensible.
En réponse à Fa Be

Re: Peut-on faire un parallèle entre les GAFAM et le tabac ?

par Christophe Godenaire,
Et ne pas se mettre à fumer, c'est refuser de faire, bêtement, comme les autres… un peu comme utiliser des solutions alternatives en informatiques.
En réponse à Pierre-Yves Gosset (user)

Re: Peut-on faire un parallèle entre les GAFAM et le tabac ?

par jo jo,
Absolument !
La preuve ? Les deux me font tousser ...
En réponse à Pierre-Yves Gosset (user)

Re: Peut-on faire un parallèle entre les GAFAM et le tabac ?

par Geoffrey Le Tocquet,
J'arrive pour donner ma petite pierre à l'édifice de cette réflexion.

Là où le parallèle avec les impacts du tabac sur la santé peuvent aussi être intéressants, c'est concernant la santé démocratique des pays. À chaque élection (notamment américaines), les même débats ressurgissent. Qu'il s'agisse d'accès à l'information, d'enfermement dans une même idéologie (en partie) à cause des algorithmes de sélection des actualités qui produisent chez nous le plus d'émotions.
Je viens d'y penser en écrivant cette réponse, mais cette question de gestion des émotions peut avoir un impact bien réel sur notre santé mentale. À nous habituer à avoir notre système dopaminergique constamment stimulé, on peut avoir tendance à avoir plus de mal à se concentrer sur le long terme, et à prendre du recul sur les informations transmises. Conduisant certaines personnes à avoir de véritables troubles addictifs.

Et pour revenir aux élections, nous avons tous les 5 ans quelques évolutions dans les réseaux sociaux, comme Twitter qui affiche son petit bandeau "informations non vérifiées" sous les tweets de Trump, mais je ne sais pas vraiment quoi en penser. S'agit-il d'une diminution de la toxicité du réseau ou l'ajout d'un plus bel emballage comme le feraient les marchands de tabac ?

Je n'ai pas encore pu me défaire de ces outils, les réseaux sociaux étant par exemple toujours l'un des meilleurs moyens pour communiquer avec certains publics ou ses contacts. Vivement l'interopérabilité!
En réponse à Pierre-Yves Gosset (user)

Re: Peut-on faire un parallèle entre les GAFAM et le tabac ?

par Philippe Gautier,
Bonjour à Toutes et à Tous,

Bien sûr, ce sont deux industrie qui ont comme point commun de vouloir gagner un maximum d'argent en mettant sur le marché des produits hautement addictifs ! Après leurs stratégies diffèrent et le but final n'est peut-être pas exactement le même. Mais l’impact des agissements de ces deux industries sur le public est le même, c'est à dire des personnes dépossédées de leur pouvoir de contrôler leur consommation ... des drogués de ce fait !

Merci pour cette question très pertinente ! Philippe
En réponse à Pierre-Yves Gosset (user)

Re: Peut-on faire un parallèle entre les GAFAM et le tabac ?

par Catherine Bonnet,
Bonsoir,
Je dirais que l'analogie est pertinente dans la mesure où l'addiction aux 2 "produits" est bien réelle.
Le tabac va ruiner les poumons, FB, Google etc... vont ruiner le cerveau et toute relation sociale.
Les mêmes méthodes ont été utilisées pour nous "fidéliser".
L'inquiétant c'est la consommation énorme qu'en font la plupart des gens jusqu'à se rendre malades.
Voyez ceux qui ne lâchent plus leurs écrans et voyez l'usage que font les GAFAM des données récoltées bien contentes d'avoir créé l'addiction et qui font tout pour la maintenir à un niveau élevé tout comme les industriels du tabac...
Soyons objectifs, les 2 sont nocifs et on peut arriver à se défaire des 2.
J'ai cessé d'aller sur Facebook et Messenger dont j'avais du mal à décrocher ; je m'en passe très bien après une petite période de sevrage.
J'adore aller sur Internet (où on apprend tant de choses) qui est néanmoins un outil merveilleux à double tranchant.
L'éducation et la conscientisation de l'utilisateur me semble être le moyen le plus sûr d'un usage prudent, intelligent et enrichissant car s'en passer totalement serait une belle erreur je pense.
Trouver des outils alternatifs permettant l'éviction des GAFAM est pour moi la solution que je viens chercher ici d'ailleurs.
Quant au tabac, tout le monde sait que c'est mauvais (je suis ancienne fumeuse). J'ai réussi à arrêter quand j'ai compris que c'était totalement délirant de m'auto empoisonner avec quelque chose de totalement inutile et qui coûtait vraiment très cher (ça c'est personnel et je sais que ce n'est pas facile pour avoir arrêté très souvent !)
En conclusion, la comparaison est loin d'être une vue de l'esprit.
Bonnes fêtes
En réponse à Pierre-Yves Gosset (user)

Re: Peut-on faire un parallèle entre les GAFAM et le tabac ?

par Georges Khaznadar,
Aujourd'hui, les fumeurs doivent payer de plus en plus cher pour les paquets de cigarettes ; ça a tendance à motiver pour l'arrêt de la tabagie.
Que se passerait-il si le tabac était « gratuit » de la même façon que l'usage des GAFAM ?
En réponse à Georges Khaznadar

Re: Peut-on faire un parallèle entre les GAFAM et le tabac ?

par Léo KITTY,
Je rejoins Catherine bonnet sur l'éducation et la conscientisation de l'utilisateur. C'est un point clé à mon avis.
Ensuite j'aimerai parler du choix de l'utilisateur/de fumer, en toute conscience des dangers. Je trouve que l'alcool est presque banalisé, pourtant il y a des risques avérés : cancer, coma éthyliques, etc. Nous acceptons facilement le choix des autres de boire mais avec le tabac un fumeur et un fumeur peu importe la quantité qu'il fume.
Pour revenir sur ce que vous disiez :
- se passer totalement des GAFAM est-il une fin en soit ? (est-ce que vous serez plus heureux si vous ne consommez plus du tout de tabac et d'alcool ? perso je pense continuer mais je raisonne et réduit la fréquence, de même avec fb etc )
- si tabac gratuit ou moins taxé (GAFAM gratuits) : avec de l'éducation, le public a un vrai choix MAIS c'est bien compliqué et hétérogène.
- une utilisation consciente et avec parcimonie des outils des GAFAM est-elle "critiquable" ? (s'accorder une cigarette de temps en temps et quelques verres d'alcool est-il un réel problème ?)

Voilà mes quelques réflexions plus ou moins abouties, après lecture de ce topic. Sujet super intéressant au passage.
En réponse à Léo KITTY

Re: Peut-on faire un parallèle entre les GAFAM et le tabac ?

par Georges Khaznadar,
Hoé Léo,

tu « trouve[s] que l'alcool est presque banalisé » ... l'histoire de la prohibition aux États-Unis et dans d'autre pays au XXème siècle (https://fr.wikipedia.org/wiki/Prohibition) a montré que supprimer l'alcool est difficile à faire, surtout que toutes les céréales et tous les fruits peuvent être transformés en alcool. Voilà probablement pourquoi l'alcool finit par être « banalisé ».

Poursuivons l'analogie, c'est le but de ce fil de discussion ...

- n'importe qui peut faire fermenter une céréale ou un jus de fruit en France, pourtant, il y a eu une concentration remarquable de l'activité dans les mains de quelques groupes privés, Pernod-Ricard, par exemple en France.
- Internet permet à tout un chacun de créer un site web, et même une application de réseautage social ; mais la concentration en matière de réseau social est maintenant toute-puissante, aux mains des GAFAM.

Une autre analogie :
- si dans les bars/cafés, quelques marques d'alcool ont remplacé pour toujours la gnôle distillée par le voisin, c'est aussi parce que l'État français impose une réglementation de la vente d'alcool : tout producteur d'alcool doit être enregistré, les derniers « bouilleurs de crus » ont disparu. https://fr.wikipedia.org/wiki/Bouilleur_de_cru
- qui sait si de futures réglementations des réseaux sociaux ne vont pas étouffer toute tentative indépendante de pratiquer cette activité ?
En réponse à Georges Khaznadar

Re: Peut-on faire un parallèle entre les GAFAM et le tabac ?

par Catherine Bonnet,

Je vous rejoins tout à fait.

En fait, toute "initiative personnelle" semble devoir être éradiquée quasiment pour tout ce qui nous entoure. Privation totale de ce qui fait de nous des êtres créateurs, créateurs et originaux. Petit à petit, discrètement mais ça s'applique à tout. Maintenant, on commence à voir la main basse sur la santé (homéopathie, huiles essentielles, phytothérapie etc...), la nourriture (semences non reproductibles, élevages etc...)

La communication entre les hommes est hautement ciblée car qui peut engendrer les grandes choses, les grandes révolutions quelles qu'elles soient sinon les échanges...

Nous vivons une époque particulière où il nous faut reprendre le contrôle.